Dans sa vie d'infortuné ruskov
Il sort de lui des cocktails Molotov
Embaumés dans l'art abstrait qu'il innove
Par ses décalcomanias de traits torves
Le grotesque bras mécanique de Sokolov
A une signature différente de Beethov

Dormir dans un lit intime
Au risque de s'envoler
De nuit tel un zeppelin
Grâce au pouvoir du héros animé
Propulsé dans une BD de fanzine
Par ses cyclones odorants étoilés

Ses petits ballons épicés
Eventent le dieu Poséidon
Ses tracés sur toiles célébrées
Sont des déflagrations
Des soupirs d'hérésie professés
En bombes d'autodestruction

Enlève le masque
Et tu meurs
Même le casque
Est torpeur
Une vie de bourrasques
A une sale odeur
Quand les fesses flasques
Soufflent dans l'équalizer

Imitateur atomique
Et ventriloque kamikaze
A fait sa guerre chimique
Avec un masque à gaz
Quand le moteur fut en branle
Pour le siffleur d'esclandres
Les fouilles du derrière
L'ont mis en bière

 

Poème sur l'histoire de Evguénie Sokolov écrite par Serge Gainsbourg

 sg5_nrf_EN_300